Conseil pour une transition vers le végétarisme

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Conseil pour une transition vers le végétarisme

Message par Amalécyte le Mar 15 Aoû 2017 - 22:41

Lili, tu as une recette à recommander ?

Merci !!!

Amalécyte
Modérateur
Modérateur

Messages : 283
Date d'inscription : 30/08/2016

Re: Conseil pour une transition vers le végétarisme

Message par Amalécyte le Sam 14 Oct 2017 - 0:58

J'ai oublié de fêter mes trois mois de végétarisme... j'en suis à 3,5 mois et je n'ai RIEN vu passer. C'est fou et difficilement croyable pour moi qui étais une viandarde pas possible il y a 1 an !! Je suis bluffée par la facilité avec laquelle je prépare mes menus de la semaine, sans même passer par la case "ah non, c'est vrai, pas de poisson". Je n'y aurais jamais cru si on me l'avait prédis !

A ce jour, la seule chose qui me manque vraiment : les sushis. J'ai eu une semaine très difficile, et quand j'ai décidé d'aller acheter le repas au magasin du coin, les enfants ont pris sushis, et moi, j'ai eu du mal à ne pas croquer dans leur thon cru. C'est la seule et unique fois que j'ai eu envie de craquer (ne l'ai pas fait !), et ma semaine a été vraiment stressante.

Pour l'instant, je reste au stade du végétarisme jusqu'au moins à Noël, sans doute bien au-delà; cependant, mes achats non-alimentaires sont maintenant autant véganes que possibles. Fini la laine et le cuir !!

J'essaye de faire un repas végane par jour, pour m'y essayer. J'en garde une trace, et pour l'instant, environ 1/3 de mes journées comportent un repas végane au moins. C'est peu, je vais chercher à augmenter doucement.

Voilà. C'est la fête ^^
avatar
Amalécyte
Modérateur
Modérateur

Messages : 283
Date d'inscription : 30/08/2016

Re: Conseil pour une transition vers le végétarisme

Message par Elgaucho le Sam 14 Oct 2017 - 3:05

Bravo !
Je pense que tu aurais peut-être dû prendre ce sushi dont tu rêvais. Car il n'est pas question de se frustrer. La transition doit se faire en douceur. Aussi parce que ton organisme doit s'adapter. Cela permet aussi de ne pas se lever la nuit en rêvant d'un steak refoulé depuis 6 mois. Non, tu veux un steak, tu le manges, et tu te demandes s'il a vraiment le goût qu'il avait dans tes rêves.
Cela fait plus de 5 ans que je ne mange plus de viande et très peu de produits animaux. Mais je m'autorise des exceptions. Je pense qu'elles sont d'autant plus rares que je n'ai pas mis d'interdit.

_________________
Le blog du gauchiste
avatar
Elgaucho
Passionné
Passionné

Masculin Messages : 60
Date d'inscription : 24/01/2017

http://gauchiste.fr

Re: Conseil pour une transition vers le végétarisme

Message par Amalécyte le Sam 14 Oct 2017 - 4:24

Elgaucho, je trouve ta vision très intelligente. Ca fait du bien de te lire. Je pense que je vais manger un bout de foie gras maison à Noël (même si c'est sans doute pire en termes de souffrance animale que la viande); c'est une tradition alsacienne à laquelle je n'avais jamais réfléchi avant, mais je vais aussi essayer de tester une alternative végétale. Bref, ça fait du bien de se donner l'autorisation, et j'espère avoir ta réaction très saine la prochaine fois !

En l'occurence, c'est un problème un peu différent, lié à mes très légers troubles alimentaires (sans gravité autre qu'un surpoids de 8 kg pas cool du tout). Dès que je suis stressée, je mange de la junk food; dès que je suis fatiguée, dès que je suis contrariée, dès que, dès que. En l'occurence, la semaine qui s'est écoulée était particulièrement stressante, je suis à côté des incendies qui ravagent la Californie, loin de ma famille (9 heures de décalage horaire), et mon mari était en déplacement professionnel toute la semaine. Autant dire que c'était ultra-stressant de gérer les enfants en étant inquiète mais sans les inquiéter et en les maintenant confinés à l'intérieur pour qu'ils ne respirent pas de cendres. Heureusement que mes ami·e·s locau·le·s ont communiqué avec moi pendant cette période !

En fait, je pense que si j'avais mangé ces sushis, je me serais sentie encore plus mal (et j'ai pris des makis au concombre et à l'avocat, c'était très bon quand même).

Manger en pleine conscience, c'est ma méthode pour stabiliser mon poids sans me surveiller de manière paranoïaque comme j'ai pu le faire par le passé pour perdre 3 kilos. Ca marche plutôt bien; je n'ai pas pris (ni perdu) un gramme depuis que je suis végétarienne. Sauf, peut-être, cette semaine... mais j'espère qu'elle ne se reproduira jamais ! Ensuite, il faut que je m'accepte telle que je suis, ce que je commence à faire mais qui prendra du temps, j'en suis sûre.

Patience et indulgence... tu as raison, c'est peut-être ça la sagesse, même en matière d'alimentation !
avatar
Amalécyte
Modérateur
Modérateur

Messages : 283
Date d'inscription : 30/08/2016

Re: Conseil pour une transition vers le végétarisme

Message par sylia le Ven 3 Nov 2017 - 22:00

un site avec une mine d'infos intéressantes pour ceux qui s'intéressent à l'alimentation et la santé: regenere.org

résultat: on y apprend qu'on a pas besoin de B12, puisqu'on la produit dans les intestins, pas besoin de faire le casse-tête céréales et légumineuses pour avoir "assez" de protéines, ni de soja, seitan... qui sont des produits plutôt récents par rapport à l'origine de l'humanité

sylia
Ancien
Ancien

Age : 29
Féminin Messages : 165
Localisation : Bas-Rhin
Date d'inscription : 09/05/2015

Re: Conseil pour une transition vers le végétarisme

Message par a bulabuledda le Dim 5 Nov 2017 - 1:00

Attention à ne pas tout prendre comme argent comptant sur ce site.
Il est très important de se supplémenter en vit B12 lorsqu'on est végéta*ien(ne) et même quand on ne consomme que peu de viande et de produits animaux. Notre organisme produit effectivement de la B12, mais elle est synthétisée trop bas dans l'intestin pour qu'on puisse l'assimiler.  Quelques liens complets sur la question :
http://www.rescue-forum.com/vegetarisme-informations-discussions-149/questions-reponses-sur-vitamine-b12-146913/

https://vegan-pratique.fr/nutrition/la-vitamine-b12/

http://www.vegetarisme.fr/comment-devenir-vegetarien/alimentation-equilibree/b12/

Bonne lecture Wink
avatar
a bulabuledda
Habitué
Habitué

Messages : 36
Date d'inscription : 04/11/2017

Re: Conseil pour une transition vers le végétarisme

Message par Elgaucho le Dim 5 Nov 2017 - 9:26

@Sylia : si tu as un lien sur la B12, je suis preneur, simplement pour tester les arguments du type. Car effectivement, après une chute de mon score en B12, j'ai dû prendre des compléments alors que je ne suis pas complètement vegan. Et tout ce que j'ai lu sur le sujet me laisse très méfiant sur les récits arguant de l'inutilité de la B12. Au mieux, on découvrira peut-être un jour qu'on n'est pas tous égaux sur l'absorption de B12, mais le risque de carence est trop grand pour se priver de ce complément selon moi.

_________________
Le blog du gauchiste
avatar
Elgaucho
Passionné
Passionné

Masculin Messages : 60
Date d'inscription : 24/01/2017

http://gauchiste.fr

Re: Conseil pour une transition vers le végétarisme

Message par Ketsuka le Lun 6 Nov 2017 - 13:20

En effet, le site "regenere.org" n'est pas fiable pour moi. Je n'aime pas tout ce courant autours de Thierry Casasnovas. Il y a beaucoup de fanatique du cru qui en sont revenu et qui témoignent sur Youtube, après plusieurs années. Exemple : https://www.youtube.com/watch?v=81Dhxs5dcmU / http://www.sirenebio.fr/blog/774-le-cru-vegan-nest-pas-pour-tout-le-monde-1


Toutes les associations véganes disent qu'il faut se complémenter ou consommer des produits (transformés) avec de la B12 ajouté. En tant que végétarienne, je me complémente également. Sachant qu'une carence en B12 peut mettre 1 mois à 5 ans avant de se déclarer et que les effets sur la santé sont grave, je pense qu'il ne faut pas trop rigoler avec ça !

_________________
Est-ce que ça se recycle ? Regarde sur https://www.consignesdetri.fr/
Cliquez ici pour accéder à mon Journal !
avatar
Ketsuka
Administrateur
Administrateur

Age : 21
Féminin Messages : 345
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 29/03/2017
Emploi/loisirs : Informatique, Animaux

Re: Conseil pour une transition vers le végétarisme

Message par Blandine le Lun 6 Nov 2017 - 16:19

sous quelle forme la prenez-vous ?
avatar
Blandine
Ancien
Ancien

Messages : 231
Localisation : Nord (Fr)
Date d'inscription : 29/01/2016

Re: Conseil pour une transition vers le végétarisme

Message par a bulabuledda le Lun 6 Nov 2017 - 19:24

Je prends un petit cachet tous les jours. Mais tu peux trouver différentes formes (cachets, ampoules, injections) et différents dosages, à choisir selon ses préférences.
avatar
a bulabuledda
Habitué
Habitué

Messages : 36
Date d'inscription : 04/11/2017

Re: Conseil pour une transition vers le végétarisme

Message par Blandine le Mar 7 Nov 2017 - 11:44

oui , j'ai vu , toutes les formes existent , c'est une jungle ...
en vous lisant je me dis qu'il ne serait pas impossible que je sois carencée scratch
avatar
Blandine
Ancien
Ancien

Messages : 231
Localisation : Nord (Fr)
Date d'inscription : 29/01/2016

Re: Conseil pour une transition vers le végétarisme

Message par Elgaucho le Mar 7 Nov 2017 - 11:54

Pour ma part, il y a quelques temps, je suis allé voir mon médecin en lui parlant de mes habitudes alimentaires, pour lui demander si je risquais certaines carences et demander de vérifier (et non pas lui demander ce que je devais manger). Selon le toubib, il dira peut-être "encore un" ou un truc du genre.

J'ai fait des analyses de sang concernant la B12, le fer (et quelques trucs en rapport que je ne connais pas en détail). On m'a prescrit de la vitamine D "au cas où parce que tout le monde est carencé". Pour les protéines, apparemment, il n'y a pas de test valable.

J'ai arrêté la vitamine D que je ne supportais pas, j'ai remonté ma B12 de 150 à 250, et je prends maintenant 1 ampoule par semaine pour stabiliser.

La routine quoi...

_________________
Le blog du gauchiste
avatar
Elgaucho
Passionné
Passionné

Masculin Messages : 60
Date d'inscription : 24/01/2017

http://gauchiste.fr

Re: Conseil pour une transition vers le végétarisme

Message par Ketsuka le Mar 7 Nov 2017 - 13:13

Tu peux aller sur le groupe facebook "Vive la B12" qui est spécialisé dans ce genre de question Blandine. C'est géré par l'association Fédération végane (ancienne Société végane francophone). Pour les véganes, ils conseillent la Veg1. C'est un "cocktail" avec les vitamines qu'on peut manquer en étant végan :

Composition Veg1:
*Vitamine D3 végane (lichen) : 20 µg (400 %)
*Vitamine B2 : 1,6 mg (114 %) 
*Vitamine B6 : 2 mg (143 %)
*Acide folique : 200 µg (100%)
*Vitamine B12 : 25 µg (1000 %)
*Sélénium : 60 µg (109 %)
*Iode : 150 µg (100 %)

Les ventes de Veg1 de la Fédération végane financent le programme d’accès à la vitamine B12 pour les personnes véganes qui rencontrent des difficultés financières ou qui ont une carence. L’association est non lucrative (loi 1901) et ses membres sont exclusivement bénévoles. Cette association conseille de prendre de la B12 de type Cyanocobalamine qui est moins chers et plus stable.

Sinon, les carences les plus communes et facilement détectable, végé ou pas, c'est le fer (surtout chez les femmes) et la vitamine D.

_________________
Est-ce que ça se recycle ? Regarde sur https://www.consignesdetri.fr/
Cliquez ici pour accéder à mon Journal !
avatar
Ketsuka
Administrateur
Administrateur

Age : 21
Féminin Messages : 345
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 29/03/2017
Emploi/loisirs : Informatique, Animaux

Re: Conseil pour une transition vers le végétarisme

Message par Blandine le Mar 7 Nov 2017 - 17:06

Merci pour vos lumières ;
je vais me pencher sérieusement sur cette question ...
et en parler à mon médecin , au cas où !
avatar
Blandine
Ancien
Ancien

Messages : 231
Localisation : Nord (Fr)
Date d'inscription : 29/01/2016

Re: Conseil pour une transition vers le végétarisme

Message par a bulabuledda le Mer 8 Nov 2017 - 23:17

Il vaut mieux privilégier une analyse d'urine ou de sang et tester le taux d'acide méthylmalonique ou le taux d'acide homocystéine. C'est apparemment plus fiable que la recherche de la B12 dans le sang.

veganpratique a écrit:Si toutefois vous devez faire ce test, l’analyse du taux sanguin de vitamine B12 seul n’est pas un test très fiable, car les tests sanguins ne font pas la différence entre la B12 et les analogues. Par contre, les analyses des taux d’homocystéine ou d’acide méthylmalonique dans le sang ou les urines permettent de détecter très tôt une carence en B12.
https://vegan-pratique.fr/nutrition/la-vitamine-b12/
https://www.societevegane.fr/documentation/sante/ce-que-tout-vegane-doit-savoir-sur-la-vitamine-b12/
avatar
a bulabuledda
Habitué
Habitué

Messages : 36
Date d'inscription : 04/11/2017

Re: Conseil pour une transition vers le végétarisme

Message par sylia le Sam 18 Nov 2017 - 18:19

Je me suis intéressée au végétarisme et végétalisme il y a un an environ, mais ce qui m'a toujours gêné, c'est justement de devoir prendre des comprimés...
Comment faisait l'humain avant? les comprimés de B12 ne poussent pas dans la nature
A priori la vitamine B12 est produite par les intestins...s'ils fonctionnent correctement, ce qui n'est pas le cas de beaucoup de monde.
Et cette association légumineuses et céréales encrasse beaucoup les intestins.
Je pense qu'il faut en revenir à ce que mangeaient nos ancêtres, lorsqu'il n'y avait pas de céréales (cultivés depuis 10 000 ans seulement, ce qui est peu à l'échelle humaine).

Après à chacun de se faire sa propre opinion à partir de son expérience...mais ça ne coûte rien de regarder ces vidéos, d'une grande cohérence à mon sens.

Et comme dans toute transition alimentaire, le mieux est de le faire le plus progressivement possible.

sylia
Ancien
Ancien

Age : 29
Féminin Messages : 165
Localisation : Bas-Rhin
Date d'inscription : 09/05/2015

Re: Conseil pour une transition vers le végétarisme

Message par Elgaucho le Sam 18 Nov 2017 - 20:05

Ces bactéries produisent de la B12 au niveau des intestins, trop bas pour qu'elle soit assimilable. Le seul moyen d'absorber de la B12 est donc indirectement de manger ce qui a été fertilisé par des déjections (ne mangez pas n'importe quoi pour autant).
C'est comme ça que les vaches ont de la B12 dans la nature (en mangeant ce qu'elles ont fertilisé). Et c'est aussi en mangeant ces vaches qu'on absorbe la B12 qu'elles ont absorbé.
Aujourd'hui, les vaches ne suivent plus ce cycle, et on est obligés  de leur injecter de la B12. Donc le choix est de savoir si on préfère une petite gélule ronde ou une gélule en forme de vache.
Quoi qu'il en soit, la B12, qu'elle soit dans la nourriture ou en pharmacie, est produite de la même façon : par les mêmes bactéries.

"Avant", l'humain crevait à 20 ans. C'est bien de se le rappeler aussi. Surtout quand on sait qu'une carence en B12 peut mettre 5 ans à se déclarer.

_________________
Le blog du gauchiste
avatar
Elgaucho
Passionné
Passionné

Masculin Messages : 60
Date d'inscription : 24/01/2017

http://gauchiste.fr

Re: Conseil pour une transition vers le végétarisme

Message par Amalécyte le Sam 18 Nov 2017 - 20:55

J'avais lu la même chose qu'El Gaucho sur la B12.

Par ailleurs, je ne suis pas fan du tout de cette "nostalgie sélective" qui sous-tend le régime paléo (puisque c'est de ça qu'on parle, non ?). Je ne suis pas du tout convaincue par les arguments présentés, que je trouve très douteux scientifiquement (mais peut-être n'ai-je pas encore lu les bonnes sources). Faut-il aussi refuser les médicaments, Internet, les voitures, etc ? Ce serait dans la logique me semble-t-il. Je suis perplexe.

Peut-être que je me trompe, mais ce régime me semble être une nouvelle mode, qui va arriver et repartir, comme avant elle tant d'autres et comme maintenant Whole30 and co. Comment distinguer une mode d'un phénomène de société, comme je qualifie le véganisme ? La mode prend appui dans l'égo: les régimes alimentaires "de mode" expliquent que c'est pour moi, moi, moi, pour que je me sente mieux, pour que je sois plus mince, etc. A l'inverse, je crois que les tendances de fond prennent leur source dans l'altruisme: droits des animaux, éthique, écologie pour le véganisme et ses dérivés.

A nouveau, il s'agit d'une analyse 100% personnelle de la distinction entre une tendance de société et une mode passagère.

Mon expérience, moi qui ai fait tant de régimes de mode pour les abandonner les uns après les autres, tend à me montrer que maintenant que je refuse de la viande pour les animaux et pour l'environnement, je n'ai aucune difficulté à rester végétarienne (et, un jour, j'espère, végane). A l'inverse, aucun des "régimes alimentaires de mode" que j'ai pu suivre auparavant n'a duré plus de 3 mois, parce que je les faisais pour moi, moi, moi, et que je les lâchais pour le prochain régime à la mode qui promettait plus encore de monts et merveilles.

J'ai trouvé cette discussion très intéressante.
avatar
Amalécyte
Modérateur
Modérateur

Messages : 283
Date d'inscription : 30/08/2016

Re: Conseil pour une transition vers le végétarisme

Message par sylia le Sam 18 Nov 2017 - 22:36

Je comprends tes arguments, et j'ai pensé un temps la même chose par rapport à l'espérance de vie humaine.
Dans le paléolithique, l'espérance de vie était de 55 ans, puis vint le néolithique avec les céréales et produits laitiers, l'espérance a diminué jusqu'au 17e siècle, pour augmenter à nouveau ensuite ("d'après le livre de Thierry Souccar sur le régime préhistorique").
Je pense que depuis le 17e siècle, les progrès en médecine ont "compensé" les effets néfastes de l'alimentation et du mode de vie, en terme d'espérance de vie.

Libre à chacun de s'informer et se faire sa propre opinion.

sylia
Ancien
Ancien

Age : 29
Féminin Messages : 165
Localisation : Bas-Rhin
Date d'inscription : 09/05/2015

Re: Conseil pour une transition vers le végétarisme

Message par Elgaucho le Sam 18 Nov 2017 - 23:49

La seule référence que j'ai trouvée sur cette espérance de vie à 55 ans est sur un site promouvant l'alimentation paléo. En fait, les chiffres amènent plutôt l'idée qu'on a 60 à 80% de chances de ne pas dépasser 30 ans.

_________________
Le blog du gauchiste
avatar
Elgaucho
Passionné
Passionné

Masculin Messages : 60
Date d'inscription : 24/01/2017

http://gauchiste.fr

Re: Conseil pour une transition vers le végétarisme

Message par a bulabuledda le Sam 18 Nov 2017 - 23:58

"Avant", l'être humain n'était pas à 100 % végétalien, cela est possible uniquement depuis l'ère moderne, depuis que l'on peut produire de la B12 de manière synthétique.
avatar
a bulabuledda
Habitué
Habitué

Messages : 36
Date d'inscription : 04/11/2017

Re: Conseil pour une transition vers le végétarisme

Message par Amalécyte le Dim 21 Jan 2018 - 19:44

A nouveau, je me tourne vers internet pour fêter: 6 MOIS DE VEGETARISME !!

Je sais, ça semble dérisoire par rapport à plus de trente ans de viande/poisson et d'inconscience écologique, mais je me dis que mieux vaut tard que jamais, et surtout, j'essaye d'éduquer mes enfants et mon mari dans la plus grande douceur, pour qu'ils puissent un jour, peut-être, faire ces mêmes choix.

Le bilan de 6 mois de végétarisme à 100%:

- Psychologique: contrairement aux milliers de régimes plus ou moins débiles que j'ai pu suivre jusqu'ici, je n'ai aucune difficulté à être végétarienne. J'ai beaucoup réfléchi, et je crois vraiment que la raison est que je ne le fais pas pour moi (pour mincir, pour être plus comme ci ou comme ça), mais pour ma planète et pour les animaux. Cette motivation extérieure marche mille fois mieux pour moi. J'ai l'impression d'avoir résolu une partie de mes contradictions internes: j'aime la viande et le poisson, je le dis tout haut, mais je m'interdis de les consommer parce que le prix est trop cher à payer. Mes enfants comprennent tout à fait que Maman aime la viande, mais qu'elle ne veut pas tuer les animaux et polluer la planète. Je me sens donc mieux dans ma tête.
Par ailleurs, j'ai suivi le conseil d'El Gaucho, que je trouve plein de sagesse: ne pas se frustrer. J'ai donc mangé une pince de crabe et trois bouchées de dinde à Thanksgiving, ainsi qu'une cuillère de foie gras à Noël. Culpabilité ? Pas une miette !

- Plaisir: la nourriture végé, c'est BON. Je pensais vraiment que j'aurai à me forcer pour prendre plaisir à table, et c'est tout le contraire. Je précise que j'ai eu une transition lente (3 ans environ), donc au moment où je suis passée 100% végé, j'avais pas mal de recettes testées et approuvées. Néanmoins... qu'est-ce que je me régale !! Hier soir: crème au chocolat végane avec des fruits frais, un délice ! Le matin: pudding de chia et sarrasin aux noix et aux fruits: super miam ! Et la tarte aux poireaux et crumble feta noisettes: une tuerie ! Pour Noël chez moi: un tofurky maison aux champignons et des pommes de terre Hasselback, tout le monde en a repris tellement c'était bon !
Bref, je n'ai jamais mangé aussi bien que depuis six mois... je rate encore des recettes, bien sûr, mais j'ajoute un grand classique à mon carnet tous les mois ! Et, comme je choisis les fruits de saison, nous varions énormément nos menus. Bonheur, bonheur !

- Financier: comme j'ai fait ma transition en Californie, où la nourriture non transformée est de très grande qualité (quand on sait où la chercher), mais aussi beaucoup plus chère qu'en France, c'est difficile pour moi d'évaluer l'impact sur mon porte-monnaie. Cependant, j'ai comparé avec mes ami·e·s omnivores d'ici, et je dépense entre la moitié et les deux tiers de ce qu'ils dépensent, à famille égale, sachant que j'achète dans 80% des cas local, bio et sans emballage (exceptions: les produits laitiers qui sont locaux mais emballés ou consignés, et le tofu qui n'est rien de tout ça). En fait, nous vivons avec un salaire qui est d'environ 75% de ce que gagnent les gens à l'endroit où nous habitons, et nous partons plus en vacances qu'eux ! Mais la société américaine est particulièrement consommatrice, donc je pense que l'écart n'est pas du tout "normal".
L'excédent dégagé nous permet des extras qui créent des souvenirs fabuleux: une sortie en mer pour voir les baleines ce mois-ci ! J'apprécie aussi d'avoir un matelas financier en cas de coup dur, puisque nous sommes si loin de nos familles.

- Point négatif: Je dois cuisiner quasiment tous les repas. Nous sortons deux fois par mois environ, et j'ai les lunchboxes des enfants à préparer. J'ai l'impression de passer ma vie en cuisine, sans particulièrement aimer ça. J'aime manger, pas nécessairement cuisiner, mais c'est le prix à payer pour que ça soit bon.
Egalement, exit tous les produits préparés que j'avais avant. A cause des additifs épouvantables qu'on met ici, le sirop de maïs en tête, je n'achète pratiquement plus rien de préparé. Il me reste des choses comme l'hoummous (que je fais maintenant moi-même), le tofu, le yaourt ou le pain (que nous n'aimons pas, je vais essayer de le faire). J'en ai un peu marre de cuisiner TOUT, du petit déjeuner au dîner, en passant par le goûter.
Bref, de temps à autres, j'aimerais tellement trouver une bonne junk food... ou un truc tout prêt que je pourrais juste ouvrir et manger ! Mais non, y'a pas. Si vous saviez combien Picard me manque...

- Poids et forme: Ok, là, j'ai pas compris. Je mange comme quatre, je grignote tout le temps des amandes ou des noisettes, je ne compte rien, je ne pèse rien, je ne me prive de rien (dans le cadre végétarien bien sûr). Et j'ai perdu 3 kilos en 6 mois. Moi qui étais en surpoids, me voici presque de retour à la normale, sans même y penser ! Je ne suis pas végétarienne pour ça, mais si c'est un bonus, je prends !!
Côté santé, je n'ai pas noté de changement, et ce serait difficile de comparer à cause du changement de climat (qui est très sain ici par rapport au nord de la France où nous habitions avant). Ce que je constate, c'est que mes enfants ne sont jamais malades, mon chéri non plus, et que je suis la seule à avoir été alitée ces derniers mois, à cause d'un rhume idiot que j'ai attrapé à l'aéroport. Comme nous avons mené de front un changement d'alimentation et un déménagement au bord de l'océan, je ne sais pas ce qui est responsable de notre santé de fer. Je verrai si quelque chose change à notre retour en France.
Enfin, côté énergie: je ne constate aucun changement. Je mangeais déjà assez sainement en omnivore, et ma transition a été tellement progressive que je n'ai constaté aucun des effets miraculeux que vantent certains blogs. D'un autre côté, je ne suis pas passée de mcDo à 100% végétal, donc je n'ai pas ressenti d'avant/après. Cependant, je me sens en forme(s).

Voilà pour ces 6 mois de végétarisme. Désolée pour le pavé, je ne le célèbrerai pas avec mes proches qui s'en fichent un peu, donc j'utilise la gentillesse d'internet (si, si !) pour m'en réjouir avec vous qui êtes déjà végéta*ien ou qui vous y intéressez !
avatar
Amalécyte
Modérateur
Modérateur

Messages : 283
Date d'inscription : 30/08/2016

Re: Conseil pour une transition vers le végétarisme

Message par Cofibrek le Dim 21 Jan 2018 - 22:49

Amalécyte, j'ai adoré lire ton témoignage. Si j'ai bien compris, ton mari et les enfants ne sont pas tout à fait végétariens ? C'est le cas chez moi et j'ai beaucoup de mal à gérer les menus de ce fait. Le nombre de casseroles est quasiment multiplié par 2, d'autant plus que ma petite famille n'aime pas beaucoup les légumineuses. Tu aurais des suggestions de menus "mixtes" à partager ?
Pour l'instant ce qui marche bien chez nous c'est le couscous sans viande et chargé en pois chiches avec éventuellement des côtelettes grillées à côté et n'importe quel légume ou salade accompagné de pommes de terres sautées Smile

Cofibrek
Habitué
Habitué

Féminin Messages : 43
Localisation : Besançon
Date d'inscription : 06/01/2018
Emploi/loisirs : Couture tricot

Re: Conseil pour une transition vers le végétarisme

Message par Amalécyte le Lun 22 Jan 2018 - 6:11

Merci Cofibrek ! J'avais besoin de faire le point ^^

En fait, ma devise, c'est "la maison est végétarienne". Tout ce que nous mangeons en famille est végétarien à 100%; cependant, quand nous sortons, mes enfants et mon mari mangent ce qu'ils souhaitent, tandis que je suis 100% végé. Donc, ils mangent omnivore 3 ou 4 fois par mois, quand nous sortons ou que nous dînons chez des amis.
C'est venu d'une longue série de réflexions avec mon chéri, sur la viande aux hormones, l'environnement, l'éthique animale, etc. Ce qui a surtout porté pour lui, c'est la santé de nos loulous, mais, à nouveau, la viande américaine est particulièrement terrifiante... nous sommes plus protégés en France !

Menus mixtes... je réfléchis ! Je n'en ai jamais fait, parce que je n'aime pas vraiment cuisiner, alors deux fois plus... non ! Aussi, ce que je fais en végé est tellement meilleur que ce que je faisais en omnivore que je n'ai eu aucune plainte, au contraire...

Les grandes salades ? ce n'est pas tellement de saison, mais une grande salade verte + poireaux vapeur + noix + graines + cranberries, ça te permet de rajouter soit une protéine animale soit une légumineuse ?

Les soupes ? Une base de soupe aux lentilles corail, qui s'y prêtent vraiment bien, et tu rajoutes pour le principe un peu de jambon pour les omnivores ?

Sinon, les tartinades: j'ai un pâte végétal qui ressemble à un pâté de viande, ou des hoummous, guacamole, etc. ?

Si j'ai d'autres idées, je reviendrai les donner !
avatar
Amalécyte
Modérateur
Modérateur

Messages : 283
Date d'inscription : 30/08/2016

Re: Conseil pour une transition vers le végétarisme

Message par Cofibrek le Lun 22 Jan 2018 - 8:08

Merci ! De temps en temps je note ce qui a bien marché dans un carnet mais j'ai tendance à me répéter... Les lentilles corail dans la soupe j'en mets de temps en temps mais ils s'en rendent comptent et en plus ils n'aiment pas la soupe. Mon mari accepte de manger végétarien bien qu'il me demande aussi de la viande de temps en temps. D'ailleurs il est parti ce matin avec une salade de quinoa, betteraves, oignons rouges, avocat. Ce sont mes enfants jeunes adultes qui me mènent la vie dure. C'est la guerre à la maison car je ne supporte pas la malbouffe qu'ils rapportent et réclament. Au moins ai-je réussi à leur faire comprendre qu'étant donnée la façon dont ils se nourrissent ils n'ont pas de leçon à me donner sur les carences du végétarisme... Ils boudent les légumineuses, les champignons, le fromage (l'un d'eux) et les spaghettis bolognaise qui sont le plat préféré de mon mari... donc le soir où je fais ce plat je prépare généralement une pizza dont chaque quart est adapté aux goûts de chacun... Ajoutons à ça que le nombre de parts à préparer varie à chaque repas. Je regarde le planning de chacun en début de semaine mais il y a toujours des ajustements de dernière minute à prendre en compte.
Je viens en revanche de découvrir le chou fleur rôti que tout le monde aime et qui est bien de saison, ouf !

Cofibrek
Habitué
Habitué

Féminin Messages : 43
Localisation : Besançon
Date d'inscription : 06/01/2018
Emploi/loisirs : Couture tricot

Re: Conseil pour une transition vers le végétarisme

Message par melmil50 le Jeu 15 Fév 2018 - 9:59

Merci pour ton témoignage Amalécyte ! Je me retrouve totalement dans ce que tu dis, même si dans mon cas la transition n'est pas encore terminée, surtout parce que je n'arrive pas à l'imposer à ma famille (et que j'ai peur de causer des carences à ma fille par inexpérience).
Par contre, c'est drôle moi je me suis découvert plus de goût pour la cuisine avec la recherche des recettes végé et le ZD. J'ai toujours envie d'essayer de nouvelles choses, et beaucoup plus de faire moi-même.

Cofibrek, j'imagine bien que ça doit être difficile avec des jeunes adultes à la maison ! Tu ne pourrais leur dire de s'acheter (bon il vaudrait peut-être mieux que ce soit toi qui achètes si tu ne veux pas que ce soit trop dégueu...) et de se cuire eux-mêmes leur portion de viande s'ils en veulent absolument, en plus de ton repas cuisiné. C'est fou qu'ils boudent même les bolos ! Le goût du soja est quand même pas mal masqué par la sauce, je suis sûre qu'on pourrait en faire manger à un viandard sans qu'il s'en rende compte...

melmil50
Habitué
Habitué

Messages : 56
Date d'inscription : 08/08/2017

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut